mutuelle

Protection Sociale

Avant toute chose, ce qu’il faut savoir en quittant la France :

La protection sociale englobe bien des thèmes. Maladie, maternité, retraite, chômage… sont autant d’éléments à prendre en compte. La définition de votre futur statut, à l’étranger, déterminera votre système de protection sociale.

 

Serez-vous détaché ou expatrié ?

C’est sur cette distinction que tout se joue.

  • Si vous êtes détaché, vous gardez le contact avec le régime de protection sociale français et tout ce qui en découle.
  • Si vous êtes expatrié, vous rompez tous les liens avec l’administration française, ce qui vous impose de nombreuses démarches avant votre depart.

En Chine, il n’existe pas de convention sociale avec la France. Les salariés expatriés perdent le bénéfice de la Sécurité Sociale Française. Une adhésion à la Caisse des Français de l’Étranger (CFE) doit être envisagée ainsi que l’affiliation à une assurance complémentaire pour compléter la couverture.

Certaines entreprises proposent à leurs employés étrangers de prendre en charge leurs frais médicaux en échange d’un versement mensuel.

Mais ce système n’est pas généralisé et il est donc impératif de souscrire une assurance en France, avant votre départ. Les compagnies d’assurance françaises proposent des ‘packs’ pour les nationaux désirant s’expatrier. N’hésitez pas à faire jouer la concurrence et à bien examiner votre contrat avant votre départ. Une clause urgence rapatriement est recommandée.

 

Cotisation retraite des Français expatriés sans activité professionnelle (souvent les femmes) :

Tous les français et les françaises expatriés qui n’ont pas d’activité professionnelle mais élèvent un ou plusieurs enfants à charge, peuvent, s’ils le désirent, cotiser à l’assurance vieillesse des personnes chargées de famille de manière à ne pas perdre de trimestres pour leur future retraite de la sécurité sociale.

Voici le lien :  » cliquer ici  »

  • La cotisation 2012 est de 777 Euros par trimester.
  • L’adhésion prend effet au 1er jour du trimestre civil suivant la demande (1er janvier / 1er avril / 1erjuillet / 1er octobre)
  • Il n’y a pas d’effet retroactif.

Pour les personnes sans enfant à charge, contacter la CFE (Caisse des Français de l’Etranger).

 

Liens de sites concernant l’Expatriation :

Ces sites donnent de nombreux conseils administratifs, sur la protection sociale, scolarisation, vie quotidienne…