S’INSTALLER À CANTON

1-DEMARCHES DE VISA

Les informations sont données à titre indicatif, l’entrée en Chine étant de la seule compétence des autorités chinoises. Il est fortement conseillé de bien s’informer des procédures auprès d’elles lors de la demande de visa.

• Le visa est obligatoire pour les ressortissants français.
• Les ressortissants étrangers exerçant une activité professionnelle ou effectuant un stage doivent s’assurer qu’ils disposent du visa adéquat leur permettant d’exercer cette activité, ce qui n’est pas le cas du visa L (tourisme). Pour plus d’information, se reporter à la rubrique Voyages d’affaires.

Il est vivement recommandé aux voyageurs venant de France à Hong Kong pour se rendre ensuite en Chine continentale de demander un visa d’entrée en Chine avant leur départ, auprès de l’ambassade de Chine à Paris ou des consulats de Chine en France.
Un délai minimal de 4 jours est à prévoir pour l’obtention d’un visa de tourisme pour la Chine continentale depuis Hong Kong, y compris à destination de la zone économique spéciale de Shenzhen. Des justificatifs sont exigés, tels que billet de retour, réservation d’hôtel, assurance, attestation d’hébergement pour les voyageurs prévoyant un hébergement chez des particuliers. Pour les visas d’affaires, l’original de la lettre d’invitation, comprenant l’itinéraire prévu, est également demandé.

Attention : le visa pour la Chine ne permet pas d’entrer directement au Tibet, dont l’accès fait l’objet d’une réglementation particulière (cf. rubrique Sécurité).

Les autorités chinoises se réservent le droit de refuser aux voyageurs étrangers l’entrée en Chine, notamment en raison de leurs destinations antérieures. Plusieurs ambassades européennes se sont vues signaler des cas de refus de délivrance d’un visa ou de refoulement aux points d’entrée sur le territoire chinois de leurs ressortissants bien que munis d’un visa d’entrée en bonne et due forme.
Les ressortissants étrangers entrant sur le territoire chinois peuvent faire l’objet d’une prise d’empreintes digitales lors de leur arrivée.
Les étrangers sont tenus de s’enregistrer dans les 24 heures suivant leur arrivée au bureau de la police de leur zone de résidence. Les hôtels se chargent de cette formalité pour leurs clients.

Il est rappelé que les ressortissants étrangers sont tenus de présenter leur passeport muni d’un visa valide lors de tout contrôle.
La loi sur les entrées et les sorties du territoire chinois prévoit des sanctions importantes à l’encontre des étrangers entrant sur le territoire chinois, y résidant ou y travaillant illégalement. Tout étranger en situation irrégulière s’expose à être placé en rétention administrative, au paiement d’une forte amende et à une mesure d’expulsion du territoire chinois, éventuellement assortie d’une mesure d’interdiction de séjourner sur le territoire chinois pendant une durée pouvant aller jusqu’à 5 ans.

Les voyageurs sont invités à se reporter au site des ambassades ou des consulats de Chine en France pour connaître les conditions d’obtention des visas et la liste des pièces à fournir.

Le passeport doit être valide au moins six mois après la date de sortie du territoire. Avant le départ, il convient de vérifier que la période de validité du visa et le nombre d’entrées accordées par les autorités chinoises correspondent bien à la durée et aux modalités du séjour.

2-SANTE

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions en matière de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Ces indications ne dispensent toutefois pas le voyageur d’une consultation chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier, suffisamment longtemps avant la date de départ pour permettre le rappel des vaccins.
AVANT LE DÉPART
Frais d’hospitalisation et dépenses de santé :

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et, de manière générale, aux dépenses de santé, qui peuvent être très élevés à l’étranger, notamment auprès des établissements privés qui offrent parfois des services plus adaptés, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une ou d’une assurance (y compris pour Hong Kong et Macao) permettant de couvrir tous les frais médicaux (opération chirurgicale, hospitalisation ou rapatriement). Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou les consulats généraux de France sur place. Faute de pouvoir justifier d’une couverture sociale, vous vous exposez au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale.

Recommandations pour votre santé

Consultez si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé, analyser les risques sanitaires et bénéficier de recommandations sanitaires, notamment sur les vaccinations nécessaires ou recommandées.
Constituez votre pharmacie personnelle en conséquence et emportez dans vos bagages les médicaments nécessaires ; ne consommez jamais des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consultez la fiche Informations pratiques

Vaccinations :

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour les personnes ayant effectué un séjour préalable dans une zone d’endémie.
• Assurez-vous d’être à jour dans vos vaccinations habituelles ainsi que celles liées à toutes les zones géographiques visitées. ;
• La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée, ainsi que la vaccination rubéole-oreillons-rougeole (ROR) chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
• Autres vaccinations conseillées : en fonction des conditions locales de voyage, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
• Il est préférable d’être vacciné contre la méningite bactérienne A + C + Y + W135.
• La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas, en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
• Pour des séjours en zone rurale, une vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire. Outre la vaccination, il est nécessaire de recourir à des mesures de protection contre les moustiques (cette maladie virale étant transmise par les piqûres de moustiques).

RISQUES SANITAIRES

La situation sanitaire du pays, plus particulièrement dans les campagnes, reste encore déficiente, avec d’importantes variations selon les régions (risque important d’infection dans les zones tropicales ou subtropicales, presque nul sur le plateau tibétain ou celui, encore plus aride, du Xinjiang). Cette situation ne présente pas, toutefois, un risque important pour le voyageur de passage, à condition que soient respectées quelques précautions de base, telles que laver soigneusement les fruits et les légumes (cf. ci-après).

Pollution atmosphérique :

Les particules et les polluants présents dans l’air peuvent être la cause d’inflammation des voies respiratoires, de diminution des capacités respiratoires entraînant des irritations, des difficultés, voire des douleurs respiratoires. L’air pollué peut également entraîner des irritations des yeux et interagir avec le système immunitaire.
Certaines catégories de personnes sont particulièrement sensibles à la pollution de l’air : il s’agit des personnes âgées, des enfants, des femmes enceintes ainsi que de toute personne souffrant de maladies chroniques telles que : asthme, bronchite chronique, emphysème ou insuffisance cardiaque.Le seul moyen de résoudre les risques de problèmes de santé est de minimiser l’exposition à la pollution, notamment pour les catégories à risque.
Il est donc conseillé :
• pour les personnes présentant les facteurs de risque mentionnés plus haut, de se renseigner avant leur départ sur la qualité de l’air et de différer au besoin leur voyage ;
• pendant le séjour, en cas de pic de pollution, de réduire les sorties à l’extérieur (éventuellement, utiliser un masque filtrant de type N95 ou FFP2 à l’extérieur ; bien que ces masques puissent en principe être achetés sur place, il est préférable de s’en munir avant le départ) ;
• de réduire l’exercice physique ;
• de garder les fenêtres et les portes fermées ;
• de consulter immédiatement un médecin en cas de symptômes.
Des informations complémentaires sont accessibles sur le site de l’ambassade de France en Chine ou sur le site du ministère français en charge de la Santé dans lequel l’avis relatif aux conduites à tenir lors d’épisodes de pollution atmosphérique pourra être consulté.

Maladies transmises par les moustiques

Paludisme
Le paludisme reste très répandu dans le sud et le centre du pays (en particulier dans les provinces du Yunnan et de Hainan, classées en zone 3, et des provinces de l’Anhui, Henan, Hubei, Guizhou et de Jiangsu, classées en zone 1). Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques. Il existe deux formes de prévention complémentaires du paludisme : la protection contre les moustiques et le traitement médicamenteux. Les mesures classiques de protection contre les moustiques durant la soirée et la nuit sont fortement recommandées (cf. ci-après). S’agissant du traitement médicamenteux, il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France pour une durée variable selon le produit utilisé. Durant votre séjour, et pendant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique éventuel.

Dengue
Les autorités sanitaires de la province du Guangdong ont noté une recrudescence des cas de dengue depuis le début de l’année 2019 et lancé une campagne de prévention et d’éradication des vecteurs.
Une certaine vigilance est recommandée par rapport à la dengue. La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif contre l’infection de la dengue, mais un vaccin est en cours de développement. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf. ci-après).
Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). La prise en charge est donc avant tout symptomatique et repose sur la prise d’antalgiques à base de paracétamol et le repos. Il faut impérativement éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire.

Encéphalite japonaise
Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale.
Il n’existe pas de traitement curatif spécifique, la prise en charge médicale est alors symptomatique. Il existe en revanche des vaccins pour la prévention de l’encéphalite japonaise. Dans le cadre d’un voyage touristique, la vaccination contre l’encéphalite japonaise n’est pas recommandée systématiquement pour tous les voyageurs qui se rendent en Asie ou en Océanie. Il semble que les mesures physiques contre les moustiques (vêtements longs, répulsifs, moustiquaires, etc.) soient une arme efficace.
Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :
• Portez des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage) ;
• Utilisez des produits répulsifs cutanés ;
• Protégez votre logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.) ;
• Détruisez les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.).

Rage
La Chine connaît une recrudescence du nombre de cas de rage. La plus grande prudence vis-à-vis des animaux errants est recommandée sur l’ensemble du territoire, villes incluses. La rage est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme en cas de morsure ou léchage de muqueuse par un chien, renard ou chauve-souris atteints du virus. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide. Il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée. Après un contact avec un animal pouvant être enragé, la morsure doit être lavée abondamment à l’eau savonneuse et une consultation médicale urgente doit apprécier le risque de contamination afin de déterminer l’administration urgente d’un sérum et ou d’une vaccination contre la rage. Il est donc recommandé de ne pas caresser les animaux, voire ne pas s’en approcher. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation et évaluation médicale préalable.

Peste
La peste est une maladie rare, présente uniquement dans quelques régions du monde et quasi inexistante en milieu urbain. La Chine est considérée comme un pays où il existe encore des cas épisodiques de peste.
Elle est principalement véhiculée par le rat et se transmet à l’homme par piqûre de puces de rongeurs infectés (peste bubonique), mais il existe aussi une forme grave transmise par voie aérienne (peste pulmonaire) et très contagieuse (toux et postillons).
La prévention repose sur l’absence de tout contact avec des sujets malades et avec des rongeurs, vivants ou morts et sur la protection contre les piqures de puces par des répulsifs cutanés.
En cas de symptômes, consulter rapidement un médecin. Il est possible de traiter la majorité des cas et de réussir à éviter les complications et la mort si la prise en charge est précoce (dans les 24h). Il n’existe pas de vaccins pour ce type de pathologie. Pour plus d’informations :
http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/presse/fiches-info/peste

Grippe
La grippe peut sévir sous différentes formes en Chine, qui peuvent dans certaines conditions être épidémiques.
Depuis mars 2013, les autorités sanitaires chinoises font état de l’émergence de centaines de cas humains de grippe aviaire de type A (H7N9), occasionnant des dizaines de décès. Plusieurs vagues de cas de transmission à l’homme de cette souche de virus ont été décrites au cours de ces dernières années.
Des cas d’infection par H7N9 ont été déclarés, notamment dans les provinces et municipalités suivantes : Guangdong, Jiangsu, Zhejiang, Anhui, Henan, Fujian, Shandong, Hebei, Hunan, Jiangxi ; les deux villes de Shanghai et Pékin ; Hong Kong. Les autorités chinoises ont renforcé les mesures de surveillance des populations d’oiseaux et des cas humains de grippe, et communiquent régulièrement les résultats en liaison avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).
Des mesures de fermeture temporaire de marchés sont prises par les provinces et les villes touchées par le virus. Ces mesures sont levées une fois le risque écarté. D’autre part, le ministère de l’Agriculture a mis en place un plan de surveillance du virus H7N9 chez les oiseaux, sauvages et d’élevages. Lorsqu’un cas suspect est signalé, différentes mesures appropriées sont mises en œuvre, telles que l’abattage préventif des oiseaux.

Bonnes pratiques
La grippe aviaire est une maladie virale animale (volailles, porcs) exceptionnellement transmissible de l’animal à l’homme. Le virus se transmet par voie aérienne (voie respiratoire), soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les matières fécales des animaux malades, soit de façon indirecte par l’exposition à des matières contaminées (par l’intermédiaire de la nourriture, de l’eau, du matériel et des mains ou des vêtements souillés). Les espaces confinés favorisent la transmission du virus. Les symptômes sont ceux d’une grippe tels que fièvre, toux, douleurs musculaires, fatigue. Des mesures d’hygiène classiques sont recommandées pour limiter les risques de transmission :

• Éviter tout contact avec les oiseaux et les volailles vivantes ou mortes non cuites, et plus généralement avec les animaux sauvages et d’élevage (notamment les volailles et porcs). Éviter notamment les zones d’élevages, les marchés aux animaux et les zoos. Éviter également le contact avec leurs déjections ;
• Se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques ;
• Éviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier pour la viande et les œufs ;
• Éviter de marcher pieds nus ou en sandales dans les marchés ou à proximité d’un élevage de volailles (penser à laver soigneusement les pieds des enfants) ; ne pas ramener de volaille vivante (y compris des poussins ou des oiseaux d’ornements) à son domicile.

En cas de contact avec des animaux malades, notamment des oiseaux ou des volailles, consulter rapidement un médecin.
En cas de symptômes compatibles, notamment fièvre, toux ou courbatures, consulter également rapidement un médecin.
Pour toute information complémentaire, veuillez consulter :
• Le site de l’institut Pasteur
• Le site de l’ECDC
• Le site de l’OMS

Maladie « pieds-main-bouche »
Cette maladie virale, bénigne en France, prend la forme d’épidémies mortelles en Chine. Le syndrome pieds-main-bouche touche principalement les enfants -au printemps et à l’été- et associe ulcérations de la bouche et éruption cutanée des mains et des pieds ; classiquement sans fièvre et d’évolution généralement bénigne, des complications neurologiques peuvent néanmoins survenir. Cette maladie virale est contagieuse via les secrétions (salive, mouchage, etc.) ; la prévention repose notamment sur l’hygiène des mains et l’éviction de contacts avec les sujets malades ; il convient de consulter rapidement un médecin en cas de fièvre ou d’éruption cutanée.

Infection par le virus HIV – MST

L’épidémie du VIH-Sida a progressé rapidement sur l’ensemble du territoire chinois.
Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.
L’entrée des étrangers en Chine n’est pas conditionnée par la présentation d’un certificat de non-séropositivité dans le cadre d’un séjour touristique, d’une visite familiale, d’un voyage d’affaires ou d’un séjour d’études ou de stage inférieur à 6 mois (visas L et F). En revanche, des tests de dépistage sont effectués au cours des bilans de santé imposés aux demandeurs de visas d’études (X) et professionnel (Z) pour des séjours supérieurs à 6 mois, lors de l’établissement ou du renouvellement de leur titre de séjour.

MESURES D’HYGIÈNE ALIMENTAIRE
Préservez-vous des contaminations digestives ou de contact :

• Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
• Veiller à la qualité des aliments et surtout à leur bonne cuisson ;
• Porter attention à la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ;
• Peler les fruits et légumes ou les laver soigneusement (à l’eau saine) ;
• Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées, ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant) ;
• Éviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli ;
• Respecter les règles d’hygiène de base et nettoyer avec attention les cuisines, salles de bain et WC.

QUELQUES RÈGLES SIMPLES
• Se laver les mains régulièrement avec les solutions de lavage ;
• Porter un masque lors de vos sorties pour vous prémunir du Covid-19 ;
• Se tenir à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections ;
• Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; Ne pas caresser les animaux que vous rencontrez ;
• Porter attention à la sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque à deux-roues) ;
• Ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue.

3-INFOS UTILES

Transport
Permis de conduire :

Les permis nationaux et internationaux français ne sont pas reconnus en Chine. L’accord entre la France et la Chine portant sur la reconnaissance réciproque et l’échange de permis de conduire, signé en 2017, n’est pas encore entré en vigueur. Il est recommandé de louer des véhicules avec chauffeur, répandus dans les grandes villes.

Infrastructure routière :

L’état du réseau routier, en rapide développement, est globalement satisfaisant sur les grands axes. Les conditions climatiques sévères expliquent les altérations fréquentes du revêtement des routes dans le nord du pays.
Circuler en Chine comporte des risques du fait du non-respect du code de la route par certains conducteurs et, dans les zones rurales, de la présence sur les routes de véhicules mal signalés ou d’animaux. Il est déconseillé de voyager de nuit.
La police chinoise applique une tolérance zéro concernant la conduite en état d’ivresse (amendes, suspension du permis de conduire à partir de 20mg/100 ml de sang et peines de prison au-delà de 80 mg). Lors d’événements majeurs (célébrations, etc.), le taux est ramené à 0.
Les cartes routières sont généralement peu précises ou comportent des erreurs. Les GPS sont en revanche fiables.

Réseau ferroviaire :

Bon état général. Développement rapide des lignes à grande vitesse.

Transport aérien :

Les vols intérieurs sont nombreux et les principaux aéroports ont fait l’objet d’importants travaux d’extension. Les avions sont modernes, avec un taux d’accident peu élevé à nul ces dernières années. Du fait des encombrements aériens ou d’exercices militaires non annoncés à l’avance, il n’est pas rare que les vols connaissent d’importants retards sur les destinations principales ou que les avions civils se trouvent bloqués sur le tarmac pendant plusieurs heures.
Les passagers sont soumis à des règles de sécurité encore plus strictes que celles en vigueur dans les aéroports occidentaux, notamment en ce qui concerne les objets interdits en cabine. Les passagers peuvent faire l’objet de fouilles au corps particulièrement poussées ; leurs effets personnels (bagages, sacs) font l’objet de contrôles pointilleux dès l’entrée dans l’aéroport ainsi qu’au passage de la sécurité. Les compagnies aériennes chinoises interdisent le transport en cabine des béquilles ou cannes anglaises métalliques. Si celles-ci vous sont nécessaires pour vous déplacer, il vous est fortement recommandé de prendre contact avec votre compagnie aérienne avant votre départ.
En cas d’annulation d’un vol, il convient de se mettre en rapport avec la compagnie ou l’agence de voyage qui a édité le billet. La prise en charge des nuitées et des repas par les compagnies aériennes n’est pas automatique en cas de vols annulés ou retardés, particulièrement si ces annulations résultent d’un cas de force majeure. Il est donc recommandé de prévoir des moyens de paiement et des traitements médicaux pour une durée excédant de quelques jours la durée prévue du voyage en Chine.

Législation locale
Troubles à l’ordre public :

Les autorités chinoises font preuve de la plus grande rigueur dans la prévention et la répression des troubles à l’ordre public. Les écarts de conduite doivent être évités car les sanctions sont généralement très sévères (forte amende, incarcération immédiate, expulsion du territoire, interdiction de territoire définitive ou temporaire), notamment en cas d’absence de titre de séjour valide, d’actes de violence, de conduite en état d’ivresse ou de consommation de stupéfiants révélée lors de contrôles d’identité en ville (hôtels, restaurants, logement chez l’habitant, etc.) ou de contrôles routiers.

Stupéfiants :

L’usage, la détention et la trafic de stupéfiants de quelque nature que ce soit (cannabis inclus) sont sévèrement réprimés en Chine. Dans plusieurs grandes villes, la police chinoise a récemment multiplié les contrôles dans les lieux habituels de consommation, bars, restaurants, boîtes de nuit particulièrement fréquentés par la communauté étrangère. Des interpellations, le plus souvent sur dénonciations, ont eu lieu également à domicile ou sur les lieux de travail. Les étrangers présents sont alors systématiquement interpellés et contrôlés. Des tests urinaires et/ou capillaires sont effectués au cours d’une rétention qui peut durer plusieurs heures. En cas de tests positifs, la consommation est systématiquement réprimée, même si elle est antérieure à l’arrivée sur le territoire chinois. Outre une amende, la consommation peut être punie d’une rétention administrative, et s’accompagne généralement d’une expulsion à l’issue de la peine. En matière de trafic, les sanctions sont très lourdes, pouvant aller jusqu’à la peine capitale. La détention de plus de 50 grammes de stupéfiants, quel que soit le type de drogue, est passible de la peine de mort.

Alcool :

En Chine continentale et à Macao, il n’y a aucune restriction à la consommation d’alcool qui est en vente libre. Toutefois, l’état d’ébriété est sanctionné en cas de trouble à l’ordre public et d’actes indécents ou contraires à la morale (plusieurs cas d’étrangers emprisonnés pendant un à trois jours ont été signalés). A Hong Kong, la vente d’alcool est interdite aux moins de 18 ans.

Photographie :

Il convient de respecter la réglementation locale sous peine de poursuites. La prise de photographies est interdite aux abords des enceintes à caractère officiel, notamment des sites militaires, ainsi que sur certains sites (qui peuvent ne pas être signalés). Elle est également limitée dans les lieux de culte.

Drone :

L’importation de drones nécessite une déclaration préalable en douanes. Les drones doivent être enregistrés auprès de l’administration de l’aviation civile chinoise. Il convient de se renseigner sur la réglementation concernant leur utilisation car il existe de nombreuses restrictions locales.

GPS :

l’usage du GPS s’est largement banalisé en Chine, où de nombreuses voitures en sont équipées. L’enregistrement de coordonnées géographiques dans les zones sensibles ou d’accès réglementé est toutefois interdite et passible d’amende, voire d’interpellation.

La prostitution :

Elle est interdite en Chine. En cas d’interpellation par la police, le client étranger est passible d’une amende, voire d’une peine de prison et d’une expulsion du territoire chinois avec, imprimé sur son passeport, l’indication qu’il fréquente des prostitués.

Activités politiques/militantes :

Il convient de s’abstenir de toute activité politique/militante au risque de s’exposer à de lourdes sanctions (emprisonnement, expulsion, interdiction de revenir en Chine).

La sortie de toute antiquité du territoire est interdite.

Us et coutumes
Il est recommandé d’adopter une attitude et une tenue vestimentaire respectueuses des usages locaux. Les tenues couvrantes sont à privilégier.
Divers
Moyens de paiement

Les moyens de paiement doivent être conservés en lieu sûr. Il est par ailleurs vivement recommandé de disposer sur soi et séparément d’espèces suffisantes pour faire face à une perte ou un vol des moyens de paiement. La mise à disposition d’argent liquide (Western Union, mandat cash par exemple) n’est possible que sur un compte bancaire ouvert en Chine (compte personnel ou compte d’un tiers).

Climat :

Canton (ou Guangzhou) se situe dans une zone de climat subtropical humide, avec beaucoup de soleil et de pluie mais sans chutes de neige sur les 100 dernières années. Les étés longs, humides et torrides contrastent avec les hivers courts doux et ensoleillés. La température moyenne annuelle à Guangzhou tourne autour de 22 ° C avec la température la plus basse en janvier (température minimale moyenne de 10 ° C) et la plus haute (39°C) enregistrée en juillet.
La pluviométrie annuelle atteint 1736 mm, principalement concentrée pendant la saison des pluies d’avril à début septembre tandis que de juin à septembre, on rentre dans la période la plus chaude qui, chaque année, voit arriver plusieurs typhons.

4-SECURITE

Risques naturels
Séismes :

la Chine, y compris Hong Kong et Macao, est exposée à un important risque de tremblements de terre. Les principales zones sismiques sont le Heilongjiang, le Sichuan, Lijiang dans le Yunnan, les bassins du Yangtsé, la province du Hebei et la région de Pékin. Pour plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, se reporter à la fiche réflexe de ce site dans la rubrique Infos pratiques.

Typhons :

chaque année, le littoral méridional de la Chine est affecté, entre les mois de mai et octobre, par une dizaine de typhons en moyenne, caractérisés par des vents violents et de fortes précipitations. Ce phénomène concerne surtout les côtes de la province du Zhejiang ainsi que toute la côte méridionale, dont Canton, Hong Kong et Macao. Des informations sur la conduite à tenir en cas de typhon sont disponibles dans la rubrique Infos pratiques ainsi que sur le site du consulat général de France à Hong Kong.
Des informations sur les conditions météorologiques nationales et locales ainsi que des conseils utiles peuvent être trouvés sur les sites Internet suivants : www.cma.gov.cn (site de la China Meteorological Administration -en chinois et en anglais-) ; www.tv5monde.com, rubrique « Météo Internationale » (en français) ; http://severe.worldweather.org (site de l’Organisation météorologique internationale comportant une rubrique sur les typhons -en anglais-).
Délinquance
Les vols visant les touristes sont en recrudescence dans toutes les grandes villes, notamment sur les sites touristiques les plus fréquentés, dans les restaurants ou les transports en commun. Des cas d’agression à l’encontre d’étrangers peuvent se produire. Des étrangers sont régulièrement victimes dans les grands sites touristiques (notamment place Tian’anmen à Pékin, place du Peuple à Shanghai) de jeunes personnes qui leur proposent, sous prétexte de pratiquer une langue étrangère, de les accompagner dans une maison de thé proche, un bar ou un restaurant, où des consommations ou des repas leurs sont servis à des tarifs exorbitants. La police, qu’il ne faut pas hésiter à contacter, peut intervenir sur le champ et exiger le remboursement des sommes indûment perçues.
Des fraudes à la carte de crédit ne sont pas rares. Il est prudent de ne jamais perdre de vue sa carte de crédit lors de son utilisation et de vérifier régulièrement les débits sur son compte.
Terrorisme
Le risque d’attentats terroristes est très faible, en dehors de la région autonome ouïghoure du Xinjiang. Dans cette région, ils visent essentiellement la population d’ethnie Han et les représentants du gouvernement, de la police ou des forces armées.

5-EDUCATION

ÉCOLE FRANÇAISE INTERNATIONALE DE CANTON
• Programmes : Français
• Langue d’instruction : Français
• Ages : de 3 à 18 ans
• Frais de scolarité : de 78,500 à 136,300 RMB

Voir sur le site de l’école : https://www.efcanton.com

canadian international school of guangzhou
• Programmes : Canadien
• Langue d’instruction : anglais
• Ages : de é à 18 ans
• Frais de scolarité : de 135,000 à 200,000 RMB

Voir sur le site de l’école : http://www.cisgz.com

ISA Science city international school
• Programmes : IB, International
• Langue d’instruction : Anglais
• Ages : de 2 à 18 ans
• Frais de scolarité : s’informer via le site

Voir sur le site de l’école : https://www.isagzsc.com/

utahloy international school guangzhou
• Programmes : IB, Anglais
• Ages : de 2 à 18 ans
• Frais de scolarité : de 123,840 à 219,840 RMB

Voir sur le site de l’école : http://www.utahloy.com

the british school of guangzhou
• Programmes : Anglais
• Langue d’instruction : Anglais
• Ages : de 1 à 18 ans
• Frais de scolarité : de 117,130 à 256,060 RMB

Voir sur le site de l’école : https://www.nordangliaeducation.com

Clifford International school
• Programmes : Canadien
• Langue d’instruction : Anglais
• Ages : de 6 à 18 ans
• Frais de scolarité : de 136,500 à 180,000 RMB

Voir sur le site de l’école : https://www.cliffordschool.org

American international school of guangzhou
• Programmes : IB, Américain
• Langue d’instruction : Anglais
• Ages : de 3 à 18 ans
• Frais de scolarité : de 162,100 à 236,100 RMB

Voir sur le site de l’école : https://www.aisgz.org

6-SE LOGER

Conseils pour éviter les mauvaises surprises :

En Chine, les surfaces des appartements comprennent, en général, l’espace des parties communes. Quand vous visitez un appartement et que vous êtes prêts à dire « oui, je prends », n’oubliez pas de vérifier :
• qu’il y a bien de l’eau chaude dans la cuisine et les salles de bain
• qu’il y a au moins une clim inversée dans l’appartement (ce sera votre seul chauffage l’hiver)
• que tout les interrupteurs sont raccordés correctement
• que la machine à laver le linge lave bien à l’eau chaude
• qu’il y a bien une prise téléphone là où vous allez installer votre ordinateur, et qu’il est facile d’y installer une connection internet.
• que l’eau utilisée vient de la ville (et non d’un puit)
• le problème de la télévision : satellite ou panels de chaine dont TV5-Monde !

Tout est négociable en Chine, ne l’oubliez pas!

DEUX TYPES DE LOGEMENTS S’OFFRENT À VOUS :

SERVICES APARTMENT

• petit-dejeuner compris
• femme de ménage plusieurs fois par semaine

Exemple: Ritz Carlton, Garden Hôtel, Ramada Hôtel (au bord de la rivière, face à Ersha Dao), Canton Place, Ascott, Mandarin Oriental, Rosewood

LES RESIDENCES

Les avantages d’y habiter sont multiples :
• gestion de problèmes de maison
• corps de métiers disponibles 24/24hrs, 7/7jrs
• bus scolaire passent partout
• facilités sportives (piscine, badminton, aire de jeux, salle gymnastique, musculation etc.)
• sécurité pour les enfants…